Que faut-il avoir pour un kitesurf débutant ? Quelles sont les perspectives d’évolution ?

Dans ce sport de glisse, le kitesurfeur est sur une planche se déplaçant à la surface de l’eau grâce à la traction transmise par l’aile.

Cependant, lorsqu’on débute, il faut un équipement particulier tout comme suivre des cours donnés par un pro pour une pratique sereine et progressive.

Les équipements nécessaires à la pratique du kitesurf : aile, lignes et barre, planche et harnais

Pour un débutant en kitesurf, il est conseillé de choisir un trainer kite – à savoir une plus petite aile de traction que l’équipement normal.

Offrant davantage de sécurité, cette approche facilite la compréhension des fenêtres de vol, notion essentielle en kitesurf.

Il y a aussi les lignes avant, chargées de transmettre la traction au harnais par la barre, sur laquelle il y a les lignes arrière, destinées à diriger l’aile et à gérer la puissance.

Le kitesurfeur dispose aussi d’une planche qui peut être de deux types.

La première dispose d’un sens de navigation tandis que la seconde peut aller dans les deux sens – ce qui peut simplifier les manœuvres de virement de bord.

Il y a, enfin, le harnais, chargé de transmettre la traction de l’aile au kitesurfeur sans avoir à utiliser ses bras.

Il y a un modèle qui s’attache à la ceinture, dans le dos au niveau du bassin ainsi qu’un modèle de type baudrier d’escalade.

Ce second système est particulièrement recommandé au débutant en kitesurf pour éviter les problèmes de dos du harnais ceinture.

Etre accompagné dans une école accroît la sécurité du kitesurf débutant et des autres

Ce sport de glisse peut se pratiquer à tous les âges : ce sport est porté sur l’endurance dans lequel l’effort n’est pas intense, mais il doit s’inscrire dans la durée.

Il existe de nombreux spots de kitesurf en France : des espaces dégagés pour oeuvrer en toute sécurité.

A Antibes, Anglet, Dunkerque, Douarnenez, Hyères, Leucate, c’est possible car il y a de l’espace pour pratiquer sans danger.

Mais attention, au-delà de ces endroits privilégiés, le kitesurf débutant doit se faire accompagner par un professionnel pour retenir les règles de sécurité liées à la discipline.

En plus, une école prêtera l’équipement adapté au débutant en kitesurf.

Au fil des séances, la progression se fera plus notable : 6 niveaux de certification, allant de la maîtrise du kite au premier saut.

À noter qu’il pourra également suivre un module de simulations d’incidents pour une pratique sereinement de son sport.

En fin de progression, le kitesurfeur peut se tourner vers plusieurs disciplines : wakestyle, kitefoil, freestyle, vitesse, longue distance, etc.

Pour obtenir davantage d’informations sur ce qu’il faut pour un kitesurf débutant, vous pouvez suivre ce lien :
accédez à la boutique http://www.fildair.com/kitesurf-debutant/