Approches pour créer un business plan pourquoi le faire et comment procéder ?

Pour chaque projet d’entreprise, le business plan est indispensable pour séduire des investisseurs.

Malgré tout, créer un business plan est également nécessaire pour organiser ses idées et le développement du projet.

Mais la rédaction de ce document est à formaliser : au-delà du respect de quelques règles clés, voici ces conseils !

Pour séduire les banques et autres investisseurs, il faut un bon business plan !

Pour favoriser les sollicitations d’investissement, faire un business plan est indispensable. Ce document permet de poser son argumentaire et de mieux le valoriser auprès des partenaires.

Outil destiné à évaluer le projet, il doit en établir sa faisabilité (financière et économique), et sa viabilité pour attirer et convaincre les partenaires potentiels.

Correctement réalisé, le fait de créer un business plan à la fois pertinent et cohérent permet la souscription de prêts bancaires, le mécenat, l’apport d’autres investissements…

Son but est d’apporter la preuve qu’il est possible de gagner de l’argent avec ce projet. D’où l’intérêt de produire une étude de marché solide.

Etablies sur la base de 3 ans, les prévisions de développement doivent également indiquer les ambitions de l’entrepreneur au-delà de cette période (5 et 10 ans).

Créer un business plan avec un scénario « dégradé » indique que le porteur de projet anticipe les risques relatifs au lancement d’une activité professionnelle.

Lisez ces conseils et astuces pour réussir la rédaction de son business plan

Le plan à suivre pour créer son business plan s’articule autour de 5 points clés : le projet, une solide étude de marché, les produits / services vendus, la stratégie adoptée et les éléments chiffrés pour démontrer sa faisabilité.

Créer un business plan avec ce plan permet d’organiser ses idées et de pointer les éléments à améliorer.

C’est la raison pour laquelle créer un business plan est utile pour tout le monde, même ceux qui n’ont pas besoin d’investisseurs.

Sans compter que le document est le fil rouge de l’entreprise : comme elle, il évolue et permet de suivre ses évolutions.

De nombreux organismes existent en France pour aider à la création d’un business plan : les CCI, les chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) ou les clubs de créateurs.

Grâce au concours d’un expert-comptable, la partie chiffrée est plus facile à réaliser : il présentera vos hypothèses (financières et économiques) qu’il ne reste plus qu’à bien expliquer.

Il faut notamment associer les données chiffrées avec celles de l’étude de marché pour mettre en lumière le chiffre d’affaires espéré, construit avec le nombre de clients potentiels, le prix de vente et le nombre de produits.

A la fois simple et documenté, il fait la part belle aux besoins sans pour autant négliger les difficultés du projet

Enfin, la séduction de ses lecteurs passe par une belle présentation (visuels, schémas…) et une orthographe impeccable. En résumé, creer un business plan qui donne envie de parcourir ses 20-30 pages !

Pour obtenir davantage de conseils sur le sujet, suivez ce lien :
cliquez ici